Qu’est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie désigne le phénomène naturel de perte d’audition, lié à l’âge. De la même manière que la presbytie pour les yeux, la personne touchée perd petit à petit de l’audition à mesure qu’elle vieillit. Cette atteinte est la forme la plus répandue de surdité. Une prise en charge précoce permet d’enrayer le phénomène et d’empêcher tout isolement social.

Le mécanisme

La presbyacousie peut avoir différentes origines : sensorielle, neuronale, ou métabolique. Les organes en charge de la transmission des sons et de leur traitement s’altèrent petit à petit sous l’effet du vieillissement. Les premiers signes apparaissent généralement autour de l’âge de 50 ans. Le sujet devient particulièrement insensible aux sons aigus, et éprouve de plus en plus de difficultés de compréhension dans un environnement bruyant.

Les conséquences

Selon une étude, presque 70% des plus de 65 ans seraient atteints de presbyacousie. Alors qu’elle ne représente à ses débuts qu’une simple gêne auditive, elle altère petit à petit à l’audition, au point de créer chez la personne un sentiment d’isolement. Lorsqu’aucun traitement n’est proposé, et avec l’évolution du phénomène, on arrive souvent à une situation de repli sur soi, pouvant entraîner une dépression. A cela peuvent s’ajouter des acouphènes présents sous la forme de sifflements ou bourdonnements, pouvant également renforcer l’isolement social.

Le traitement de la presbyacousie

Afin de pouvoir proposer un traitement le plus adapté possible, la première chose à envisager est un bon diagnostic. Pour cela, au moindre signe de perte d’audition ou d’isolement, il convient de se rendre soit chez un médecin ORL, soit de pousser la porte d’un spécialiste de la prothèse auditive, qui proposera un premier diagnostic et saura conseiller sur la suite à donner.

Dans la majorité des cas, la solution proposée est la prothèse auditive, obligatoirement prescrite par un médecin. Un appareillage précoce permet une meilleure acceptation du traitement, et permet d’éviter l’aggravation du phénomène. En fonction du degré d’atteinte, la prothèse envisagée pourra revêtir différentes formes : externe (de type contour d’oreille), ou interne (intra-auriculaire).

Des solutions existent et des spécialistes sont là pour vous aider, ne restez pas isolés !